Geoffroy Tory, Champfleury (1529)

Tory (1480 ?-1533) publie peu avant sa mort son traité de la lettre romaine, largement repris des écrits de ses prédecesseurs de la Renaissance, italiens (Feliciano, Fante, Pacioli) ou allemand (Dürer). Dans son introduction, il indique que la mauvaise tenue des écritures des enseignes constitue une des raisons de son entreprise. Il publie en français et concourt à populariser l'usage officiel de la langue en caractères romains, ainsi qu'à fixer son orthographe et codifier sa typographie, la ponctuation notamment.

Voir : Pierre Cordier, « Geoffroy Tory et les leçons de l’Antique », Anabases, 4 | 2006, http://anabases.revues.org/3551

Voir également de Tory ses Heures de la Vierge sur Gallica.