Imprimerie royale (1640)

Fondée par Richelieu, l'Imprimerie royale débute ses parutions en 1640, pour l'essentiel des ouvrages d'édification religieuse et des classiques. Sa typographie se veut exemplaire, de manière à restaurer une hégémonie française perdue avec les Guerres de Religion – et l'exil de nombreux typographes vers les pays protestants. Des garaldes, pour partie en provenance de chez Le Bé, seule fonderie d'importance encore à Paris, héritière des types de Garamond, pour partie achetées à Jean Jannon, constituent son registre typographique. Jusqu'à la conception du romain du roi un demi-siècle plus tard.
Document : bibliothèque de l'école Estienne