Guide pratique du compositeur (1855)

Rédigé par un ancien prote de l'imprimerie Firmin-Didot, le Guide pratique du compositeur d'imprimerie, publié en 1855, témoigne de la permanence au XIXe siècle de l'usage des caractères Didot et des mises en pages austères et rigoureuses conçues par Pierre Didot. Il fait écho au manuel de Fertel, paru en 1722, qui traitait déjà de toutes les pratiques de la typographie (voir dossier : Fertel, Science pratique de l'imprimerie). Le Guide, en effet, aborde la question de l'emploi des caractères, de leur composition dans la page et propose de nombreux exemples d'applications. Les caractères prescrits sont les Didot, et plus particulièrement le type « absolu » de Firmin. La lettre romantique ne trouve pas sa place dans l'ouvrage. En revanche l'Anglaise et la Ronde gravées par Firmin Didot sont largement présentées.
Document : bibliothèque de l'école Estienne.