Bilboquets romantiques (1830-1840)

Les bilboquets, petits travaux de typographie de fantaisie souvent confiés aux jeunes compagnons pour qu'ils affirment leur talent, sont l'occasion d'une surenchère débutée avec le romantisme et qui se poursuit tout au long du XIXe siècle avec le renfort des vignettes et fleurons que proposent en nombre croissant les fondeurs. Les têtes de lettres, en particulier, font l'objet de toutes les prouesses, ainsi que les partitions et les livrets musicaux.