Eugène Grasset, Histoire des quatre fils Aymon (1883)

Eugène Grasset (1845-1917), illustrateur, décorateur, ensemblier, typographe est un précurseur de l'Art Nouveau en France. En 1883, il publie l'Histoire des quatre fils Aymon, très nobles et très vaillans chevaliers (Paris, H Launette), récit médiéval qu'il illustre et met en pages et assortit de couleurs, imprimées grâce à un procédé inédit de reproduction. Eugène Grasset est le premier en effet à utiliser une technique de gravure chimique en relief, mise au point par Charles Gillot dans la décennie précédente, qui permet d’imprimer simultanément textes et illustrations de plusieurs couleurs, et qui constitue les débuts de la photogravure. Pendant plus de deux ans, Grasset s'atèle à dessiner les multiples éléments qui structurent l'ouvrage : motifs architecturaux, costumes, armes, s'appuyant sur d'importantes archives, dont de rares manuscrits irlandais. Il introduit par ailleurs des références au japonisme dans les illustrations, la composition et les titres. Il multiplie les audaces de mise en pages : l’espace s’oriente selon des diagonales, les cadres débordent, les plans se superposent, se répondent, celui du texte n’en étant qu’un parmi d’autres. La « ligne claire » du dessin renforce ces partis pris novateurs qui font considérer l'ouvrage très tôt comme un manifeste. Une enquête menée en 1895 auprès de bibliophiles le range parmi les publications les plus recherchées, et le célèbre éditeur et critique Octave Uzanne le considère alors comme « le plus beau livre du siècle ».
Document : bibliothèque de l'Ecole Estienne.
Voir l'ouvrage entièrement numérisé, mais payant : http://eugene.grasset.perso