Le Film, Marcel Jacno, Deberny et Peignot, (1934)

Jeune affichiste, Marcel Jacno découvre le Bifur de Cassandre : « La modernité de ce graphisme m'enchanta. Et m'inspira l'envie de dessiner moi aussi un caractère d'imprimerie. (…) Qui s'étala sur de longs mois pour aboutir à un alphabet aux formes modernistes, dans le goût de l'époque (…) Je prétendis le proposer à l'éditeur du Bifur que j'avais tant admiré. Surmontant non sans mal mes incertitudes, j'allais mettre mes dessins sous les yeux de Charles Peignot (…) [Il] accepta mes dessins. » [Jacno, Un Bel avenir, pp. 35-38]. Le Film, caractère de titrage, destiné à la publicité et à la composition de titres pour les journaux, est une antique jouant de l'effet d'une typographie blanche (éclairée) ombrée en noir sur fond tramé. Il est publié en 1933 par Deberny et Peignot. La lettre elle-même demeure une antique ordinaire, son originalité tient dans l'apparence du relief. Jusqu'alors on avait considéré la lettre ombrée moitié vue de dessous, moitié de côté, ce qui donnait l'illusion qu'elle était suspendue au niveau de l'œil, ou penchée en arrière. Jacno supprime le dessous pour simplifier le contour de l'ombre et la faire reposer sur sa base. En entourant la lettre d'un fond qui, par contraste, révèle la totalité des blancs, le mot réalisé de la sorte semble être constitué d'un seul bloc. Le Film connut une belle carrière, dans la presse magazine notamment, jusqu'aux années 1950.
Document : archives Signes