Bodoni, Saggio tipografico (1771)

Giambattista Bodoni (1740-1813) accède à la direction de l'imprimerie ducale de Parme, en 1768. Il imprime d'abord avec du matériel typographique commandé à Saluzzo, à Turin, et à Pierre-Simon Fournier-le-Jeune, à Paris. En 1770, son frère Giuseppe le rejoint et prend en charge la fonderie. En 1771, il publie sa première collection de vignettes et de majuscules, inspirée de Fournier, et livre une première épreuve de caractères intitulée Fugi e majuscole incise e fuse da Giambattista Bodoni : saggio tipografico, petit volume de 56 pages in 8° qui le fait connaître en Europe. Bodoni interprète les tendances de la typographie française, et tout d'abord Fournier, comme en témoigne l'épreuve de caractères présentée dans ce dossier. Puis les Didot, la présence politique et militaire de la France à Parme n'étant pas sans influence sur ses choix, comme le montre la publication de modèles de mise en pages à l'attention d'Achille Napoléon, neveu de l'Empereur. Voir dossier : Bodoni, Epreuves pour l'instruction du prince Achille Napoléon (1806). Sa veuve, en 1818, éditera le Manuele tipografico qui offre dès lors une alternative aux Didot. On retrouvera ce dernier ouvrage entièrement numérisé : http://www.rarebookroom.org/Control/bodtip/index.html.