Album d'applications, fonderie Peignot (1901)

L'Album d'applications des nouvelles créations françaises, publié par la fonderie Peignot en 1901, met en valeur le caractère Grasset, dans toutes ses déclinaisons, celui-ci ayant été enfin complété de l'ensemble des treize corps prévus, romains et italiques. « Dans l'évolution actuelle des arts graphiques, une lacune restait à combler. Le maître français Grasset dans son moderne caractère typographique a su réaliser cette conception » souligne un commentaire de la plaquette probablement rédigé par Francis Thibaudeau, chef du service composition et conseiller artistique de la fonderie. Thibaudeau a mis en pages l'Album selon sa conception de la « typographie des groupes », et en a assuré la préface, intitulée « Le style français en typographie moderne ». Ode à l'Art nouveau, ce texte est également un plaidoyer pour une typographie renouant avec la grandeur du passé, par le biais de la création artistique. « L'art moderne va s'affirmant dans toutes les branches de la décoration. L'imprimerie doit en être, en ses variétés, le reflet exact ». Ce qui le conduit, par ailleurs, à fustiger les influences étrangères et particulièrement celle de la typographie allemande : « Aussi n'y a-t-il guère qu'une forme que nous éliminions, parce qu'elle n'offre aucun point d'affinité avec l'esthétique particulière à notre race, parce qu'elle est trop contraire au développement et à la complète éclosion du plus pur style français. Est-il besoin de la nommer ? C'est la forme carrée des Allemands. »
Document : bibliothèque de l'école Estienne.