J. Laugier, Modèles graphiques d'alphabets industriels modernes (1890)

Les modèles graphiques d'alphabets proposés par J. Laugier, « artiste peintre, graveur, dessinateur français », sont qualifiés d'« industriels modernes », mais ils sont destinés, comme l'indique la préface : « [aux] architectes, peintres, sculpteurs, graveurs, lithographes, fondeurs en caractères, imprimeurs, ornemanistes, décorateurs et dessinateurs en tous genres. » Nullement aux ingénieurs. Leur concepteur se prévaut de leur technique « établie suivant des conceptions d'ensemble étudiées longuement… » De sorte que « dans ces modèles, tous modernes, les alternances observées de lignes verticales, horizontales, obliques, courbes, concaves ou convexes, qui forment avant tout la construction de chacun des alphabets, sont basées sur les mêmes principes afin de répondre aux exigences de la pondération qui constitue les lois de l'équilibre des signes graphiques sur toutes les surfaces à décorer. » L'hypertrophie décorative et l'éclectisme débridé qui caractérisent la fin du XIXe siècle sont ici portés à leur comble, mais selon une formule qui se veut aussi homogène que rationnelle.
J. Laugier, Modèles graphiques d'alphabets industriels modernes (1890). 50 planches in folio (32 x 45 cm), impression bistre sur bristol bleuté, dans un carton portefeuille.
Document : bibliothèque de l'école Estienne.