Types pour affiches, fonderie Deberny (1850 v.)

Le catalogue de caractères pour affiches édité par Deberny date probablement du début des années 1850. Période où l'affiche typographique connaît son plein essor, avant d'être supplantée par l'affiche illustrée après 1870. Même dans le registre de l'affiche illustrée débutante, les besoins d'une typographie puissante et largement inédite se font jour, voir à cet égard les productions de l'imprimeur Rouchon à partir de 1845. Tout concourt à impulser une création de lettres en dehors des critères usuels de la typographie, d'autant que les grands corps nécessitent d'être gravés sur bois. Voir dossier : Affiches typographiques (1850-1870). Cette création est encore imprégnée des fantaisies romantiques, que la lithographie a popularisées. Lettres ornées, emboulées, torsadées, etc., sont toujours représentées, mais le développement de nombreuses séries de normandes et d'égyptiennes marque l'entrée dans l'ère industrielle, avec ses messages directs et ses adresses impératives. Il est à noter que les caractères demeurent largement indéterminés et désignés par des appellations pour le moins approximatives : « gras », « compactes », serrés, étroits ou allongés. Aucune mention aux catégories « antique », « égyptienne » ou même « normande ». Une seule série d'antique, dénommée « simple », est offerte, que l'on retrouvera sous cet épithète dans les albums Deberny et Peignot jusque dans les années 1930.