Caractère Noël (1954)

Autour du thème « La photographie dans l'imprimé français » la publication est distribuée en six chapitres.

Première partie – le point de vue de Caractère.
« La plus ancienne photo du monde ? », le Saint Suaire de Turin.
« Photo/Graphisme », par Paul Sonthonnax, rédacteur en chef de Photo Monde.
« Bonjour M. Chevreul » par Michel Braive. Le premier photo-reportage de presse, réalisé par Nadar.
« Mort de Gutenberg », extraits inédits d'un livre de Jean Giono, enregistré au magnétophone.
« Néosignes », par Maximilien Vox, langage pratique du touriste en 150 idéogrammes.

Deuxième partie – Le point de vue du public.
« Qu'est ce que la photo ? »
Pour l'Histoire, pour le Savant, pour l'Ecrivain, pour l'Artiste, pour le Politique, pour l'Homme d'Affaires, pour le Commerçant, pour la Haute-Mode.
Pour le Publicitaire, pour le Touriste, pour le Sportif, pour le Chasseur, pour le Journaliste, pour le Populaire, pour l'Aviateur, pour la Vedette.
Pour l'Administration, pour vous, Monsieur, pour vous, Madame, mais pour Bébé, et avec le Grand Recul.
Photographies de Nadar, Doisneau, Halsman, Catherineau, Philippe Pottier, Moussempès, Lorelle, Almasy, Craven, René Jacques, F. et J. Sommer, R. Hassner, Nahon, Henrard, H. Jeandrau, J. Roubier.

Troisième partie – Le point de vue du photographe.
Quelques unes des « manières photographiques » les plus caractéristiques de la production française.
Laure Albin-Guillot, « Visage d'hommes, corps de femmes »
Emmanuel Sougez, « Luxe, calme et volupté »
Georges Viollon, « Le pèlerin de la lumière »
René-Jacques, « Défense de la photo absolue »
Robert Doisneau, « L'humour qui ose dire son nom »
Toulgouat, « La beauté au bois dormant »
André Thévenet, « Recherches sur la photo abstraite »
Blaise Monod, « Photo/graphisme du bois gravé »
Pierre Lamaison, « Poète typographe et gastronome-éditeur »
Jean Chevalier, « Lyrisme de la technique »
Patrice Molinard, « La photo est une aventure »
Hélène Jeanbrau, « Versailles aux lumières »

Quatrième partie – Le point de vue de l'éditeur.
« Faut-il exposer la photo ? » par Daniel Masclet
« Confrontation » par Graphicus [Vox] : Abegg, Catherineau, Jeanbrau, Viollon, Buffet, Villon, Cherlet, etc.
« Les gestes éternels », par Jean Roubier
« Le livre photographique », par Jacques Lagrange. Pierre Mac Orlan et Willy Ronis.
« Naissance d'un catalogue » par Jean Clauzet

Cinquième partie – Le point de vue du typographe.
« Compte rendu de la retraite graphique internationale de Haute-Provence, ou École de Lure.
Section des “Cahiers de la typographie” : les grandes firmes productrices de la lettre exposent leurs créations nouvelles, leurs vedettes à succès, et les raisons de leur action. »
« Pour une graphie latine », par les compagnons de Lure
« L'École de Lure », par Robert Ranc
« Phœbus », par Deberny-Peignot
« Novadam », par Trochut-Blanchard
« Paris », par Louis Ferrand
« Mistral », par Roger Excoffon
« Tavole », par Aldo Novarese

Sixième partie – Le point de vue de l'imprimeur.
« De Noël à Noël », par Robert Ranc, directeur du collège technique Estienne.
« Solidarité de l'imprimé », par Maximilien Vox
« Miroir de l'imprimé », les encarts et modèles de l'imprimerie française s'inscrive dans un chapitre conçu sur les mêmes modes que les précédents.

Document : archives Signes.