Microgramma et Eurostile, Aldo Novarese, Fonderie Nebiolo (1951-1962)

Aldo Novarese (1920-1995) est sans doute le typographe italien le plus prolifique du XXe siècle. Collaborateur très jeune de la fonderie Niebolo, à Turin, il contribue à la création de plusieurs types sous la direction d’Alessandro Butti, dès la fin des années 1930. Ils mettent en œuvre au début des années 1950, le Microgramma, antique en capitales, selon une recherche de Novarese basée sur le rectangle aux coins arrondis, en tant que forme emblématique de la seconde moitié du XXe siècle. Devenu à son tour directeur artistique de Nebiolo, Novarese imagine des dizaines de caractères qui font le succès de la fonderie jusqu’aux années 1970. Il travaille à compléter le Microgramma d’une série de bas de casse, qu’il publie, en 1962, sous l’appellation d’Eurostile. Très sensible à la notion de « typographie latine » prônée par Vox, il participe régulièrement aux Rencontres de Lure, où il est convié à présenter et commenter ses nombreuses réalisations. Nebiolo déployant un important matériel de promotion en français : annonces presse, spécimens et catalogues. L’Eurostile et ses capitales Microgramma, bénéficient de leur diffusion par Letraset puis Microsoft, le proposant en 1997 au sein de sa suite Office.

Document : archives Signes