Léonetto Cappiello, affichiste (1900-1937)

Italien de Livourne, Léonetto Cappiello (1875-1942) s'établit à Paris en 1898. Il contribue comme caricaturiste à de nombreux journaux, du Rire au Figaro en passant par la Revue Blanche où il rencontre Toulouse-Lautrec. Il réalise ses premières affiches en 1900. Sa création pour le Chocolat Klaus, en 1903, impose un procédé de composition en rupture avec l'Art nouveau : un sujet humoristique dessiné selon une arabesque simple, au centre de l'affiche, des couleurs puissamment contrastées et un lettrage « signalétique » efficace. Dès lors, il abandonne presque complètement la caricature au profit de l'affiche. En 1907, il livre dans La Publicité Moderne, une théorie de l'affiche qui rencontre un grand écho. Voir Référence : Camille Mauclair, « L'affiche : Léonetto Cappiello », Le Livre et l'image, nouvelle série n°2 avril-juillet 1910. Il est célébré à l'occasion de l'exposition universelle de Paris, en 1937, où une fresque de sa composition, intitulée « La force motrice », orne le Pavillon de la publicité conçu par Jean Carlu.