Atelier Loupot, Saint Raphaël (1947-1958)

Charles Loupot débute ses travaux pour l’alcoolier Saint Raphaël dans les années 1930. Les deux premiers visuels de ce dossier montrent des installations murales lors de l’exposition internationale des arts et des techniques à Paris, en 1937. Dans l’immédiat après-guerre, Loupot se voit confier le renouvellement complet de l’image de la marque. Loupot connaît la rigueur et l’application du graphisme suisse, ayant lui-même suivi des études dans ce pays au début des années 1920.
Il est au courant des importantes avancées en matière de méthode et de pédagogie que celui-ci a connu pendant la guerre. Pour assurer cette importante commande,
il fait donc appel à de jeunes graphistes suisses, les seuls capables à ses yeux de mener à bien un projet d’identité visuelle globale avec tous les impératifs de normes et de réglages typographiques que cela comporte. Werner Häcshler, le premier, rejoint Loupot avec lequel il commence par épurer le travail d'avant-guerre, en rectifiant l'écriture scripte et en offrant une représentation stylisée des serveurs. Puis ils établissent un système modulaire, qui impose un schéma très strict de construction de l'ensemble des visuels émanant de la marque – avec détermination des angles et des pentes, des plans de couleur et des lettrages.
Rolf Ibach participe à l'aventure Saint Raphaël à partir de 1949, mettant au point et appliquant les règles de l'identité pour chaque type d'images. Il assure le suivi de l'installation des murs peints, le marquage des véhicules, et réalise des stands d'exposition. L'image de Saint Raphaël est ainsi déclinée sur plus de 3 000 murs peints. Au milieu des années 1950, en raison de mesures prises contre la publicité des boissons alcoolisées, le nom de la marque doit occuper un espace plus restreint au sein des compositions. C’est l’occasion de « déconstruire » l’identité par des jeux de formes et de couleurs tendant de plus en plus vers l'abstraction, auxquels sont conviés d’autres jeunes Suisses de talent comme Jean Widmer.